Menu

Le GFCA terrasse Aix 30-29!




Ils ont écrit l'histoire du GFCA en lettres d'OR. Qui aurait penser une seule seconde que ce GFCA là allait battre le Pays d'Aix et son armada de vedettes internationales? Nimu!!!!! Et pourtant c'est bien le plus incroyable des exploits qu'ont signé des Ajacciens survoltés, qui ont largement mérité leur qualification face à une équipe déjà battue mercredi par Istres en coupe de la Ligue et qui tombe cette fois-çi de très très haut. L'hommage du coach aixois, Jérome Fernandez qui en dit long sur la performance des "rouge et bleu", emmené par un Tony Brunetti insaisissable (13 buts). De bout en bout, les hommes Gilles Franceschini ont rendu coup pour coup, jouant sur un nuage, sans jamais rien lâcher. Un petit but de retard à la pause, le GFCA prenait ensuite les affaires en main, pour mener au score face à des visiteurs médusés. 17-14 (34e) puis 24-20 (44e), l'impossible exploit était en route... restait à tenir le dernier quart d'heure. Ce fut chose faite de brillante façon, 27-23 (52)! Un ultime sursaut aixois relançait le match mais il était écrit que rien ne pouvait arriver au Gazélec cet après-midi. Aix égalisait à 28 partout mais le GFCA trouvait encore les ressources pour reprendre deux buts d'avance dans le money-time, 30-28 (59e). le suspense était insupportable avec un penalty marqué par Aix et une équipe ajaccienne à quatre sur le terrain à trente secondes de la fin. Suffisant pour faire chavirer de bonheur un Rossini bouillonnant comme jamais!
Chapeau les gars, merci de nous avoir fait vivre le plus bel exploit du club, bonnes vacances à tous elles sont méritées!!! et a prestu pour d'autres aventures!!!!