Menu

A nostra Storia: la rubrique de Pierre Pietri




LE DERNIER MATCH DE « PEPA» KUCERKA
21 mai 2005 : GFCA /BELFORT

Né le 24/01/1971 en République Tchèque, il ne connu que son club de Zlin avant d’arriver dans le panorama insulaire en juillet 98.
Il n’a pas eu de problème pour appréhender sa nouvelle vie, s’adapter à une culture différente, se familiariser avec un climat aux antipodes de son pays. En un mot, être de suite efficace, ce qui pour un sportif venant de l’étranger demande parfois beaucoup de temps.  La  tête de maure lui monta sur le buffet comme on escalade une montagne incandescente. Ces nombreuses évocations de son pays natal et de sa famille (il appelle son frère dès la fin d’un match) ne pouvaient que plaire à la mentalité locale.
N°1, Josef  Kucerka  occupa la 1ère place au GFCOA pendant les 7 dernières saisons et écrivit sa propre réputation à chaque apparition sur le terrain. Guidé par un instinct génial, un sens aigu du placement, il sut imposer un style unique qui laissa perplexe les observateurs et les adversaires les plus expérimentés. Il devint un cas à part, inclassable. Imprévisible, s’appuyant sur un travail Astronomique de recensement des impacts et des angles de tir de tous les joueurs rencontrés sur le terrain, il inventa « les arrêts à répétition » qu’il rendit lumineux, sans effort apparent.    
Il créa des parades originales comme autant de pieds de nez aux règles du gardien de hand classique. Il sema, par ses relances millimétrées, le danger aux quatre coins du terrain. Son jeu aux formes inimitables lui valut tous les honneurs et les surnoms les plus flatteurs : « le magicien », « l’artiste », « le mur de l’est »………..  En 2000, il participa activement à la « montée » le GFCOA en 1ère division. Chaque saison il remporta le titre du gardien ayant réalisé le plus grand nombre d’arrêts.   Son talent est infini.                                                                                                                                                                                                           « PEPA », ce simple surnom résonne dans la terre du hand comme une bouffée de confiance.  Capable d’arrêter tous les tirs des plus grands artilleurs de l’hexagone, sa spécialité reste l’arrêt à 6 mètres et la relance précise et rapide pour un renversement de score immédiat. Le joueur de ses rêves, ce n’est pas lui qui l’est devenu, mais l’équipe du GFCOA, pour les nombreux matchs auxquels il a imprimé sa marque.
 Son ambition de toujours : gagner…….. il l’a multiplié par sept. Il participa aux Championnats d’Europe 96 en Espagne, 98 en Italie ainsi qu’aux Championnats du Monde 95 en Islande, 97 au Japon et 2001 en France.
Mais c’est surtout son attachement aux couleurs rouges et bleus qui fut remarquable. Après sa grave blessure au genou en octobre 98 qui le laissa 8 mois sans jouer, il a fallut l’entourer, le réconforter et lui faire comprendre que l’on comptait sur lui l’année prochaine. Sa réponse fut : « je leur serais reconnaissant ».
 La reconnaissance fut totale, son investissement fantastique. Il refusa des offres supérieures aux nôtres de la part des clubs les plus huppés de la D.1  et démontra dans sa cage ce que veut dire, avoir envie de gagner. Cette saison, à Cesson, c’est lui qui demanda una bandera pour fêter cette victoire inestimable en Bretagne. La Corse est mon deuxième pays dit-il. C’est vrai qu’il a porté très hauts nos couleurs. D’ailleurs dans son futur pub en Tchèquie, la carte de la Corse trônera à la meilleure place.
Ses partenaires racontent que, dans les vestiaires, il est le dernier à se changer et qu’il aborde les rencontres les plus importantes avec calme et minutie………insensible à la pression. Défiant les préjugées sur le sport de haut niveau, Pépa, qui ne refuse jamais une bière ou plus, traversa ces années et les grands matchs avec un flegme insolent de certitude. Les quelques explosions de colère relevées ici ou là, confirment que c’est peut-être çà, la marque des plus grands.
P.S. : Son plus grand arrêt sera obligatoirement celui…. du moment ou il mettra un terme à sa carrière.


Diables rouges TV
Marcu-Antone COSTA | 04/10/2018 | 1641 vues
Jeanluc Pietri | 22/09/2018 | 134 vues
Marcu-Antone COSTA | 11/09/2018 | 1426 vues
Marcu-Antone COSTA | 07/09/2018 | 1193 vues
Jeanluc Pietri | 26/11/2017 | 211 vues
1 sur 10
Facebook
Galerie
07022018-IMG_9997
07022018-IMG_9977
feteu15 4
feteu15 3
15111045_1690340497893564_981544296527900424_o
15016199_1690341374560143_9186240082695297047_o
15025269_1690310127896601_1830212010829075693_o
15069049_1690312881229659_9125709354867494001_o
15016284_1687456448181969_3194998272075827873_o
15016261_1687456248181989_6780327358891854106_o
14753834_1679120619015552_4424480544298429141_o
14753456_1679125725681708_228095019708273168_o
14566429_1673249642935983_1209624177426803213_o
14542524_1673247672936180_8958114041601105138_o
Resized_20160921_183048
Resized_20160921_182218_001
IMG_0697
IMG_0699
14203434_10209401557331260_47861592_o
14215771_10209401557291259_1434310058_o
12719640_985141394881249_2440458706379782645_o
12716319_985141334881255_2716248533588811000_o
12322480_948197331908989_1958400272838287209_o
journ-e-du-hadball-a-15169704
ajaccio-front-mer
Fotor_14726340949781
1480525529119
IMG_1186-1